• Sophie, la naturo

Les plantes alliées des femmes



Depuis la nuit des temps, les femmes de différentes cultures se servent des plantes et harmoniser leur cycle et soigner. Il existe une foule de plantes efficaces pour différentes situations et la liste pourrait être très longue.

Je vous présente mes plantes chouchous pour les femmes qui t’aideront à aimer tes hormones

Le framboisier (Rubus idaeus)

C’est selon moi LA plus grande alliée de la femme puisqu’elle soutien et accompagne les femmes dans toute les phases de la vie (puberté, fertilité, grossesse, accouchement, allaitement et ménopause).

Elle a la capacité de tonifier l’utérus grâce à la fragrine (une molécule qui se fixe aux parois utérines). Elle est riche en vitamines (A, complexe B, C et E) et de minéraux (fer, magnésium, calcium, phosphore, potassium.

Comme plusieurs femmes, je me suis dirigée vers elle personnellement et j’y ai eu recours en infusion en période de préconception. Ayant eu un diagnostic d’infertilité inexpliqué, lors de ma formation en santé de la femme jamais lu que le framboisier serait bénéfique pour tonifier l’utérus. Je n’avais rien à perdre, j’ai essayé… ça a marché. Cette plante a eu mon amour.

Naturellement durant le dernier trimestre de ma grossesse et au retour à la maison avec ti-ours, j’ai continué de profiter des bienfaits du framboisier lors de ma pause tisane quotidienne.

C’est donc tout naturellement qu’en fin de grossesse (dernier trimestre) j’en ai bu 1 à 3 tasses par jour dans le but d’avoir des contractions fortes et efficaces. Encore une fois, ça a fonctionné. De retour à la maison, une tasse par jour dans le but de me soutenir (je n’avais aucune envie d’en boire plus), d’enrichir le lait maternel, de favoriser la récupération au niveau du périnée. Voilà pourquoi cette ma plante favorite.

Ses bienfaits généraux

- Diminuer douleurs de type crampes menstruelles en spasmes ;

- Diminue la congestion utérine ;

- Aide à l’expulsion du placenta ;

- Facilite et accélère l’accouchement (aide à avoir des contractions plus fortes durant l’accouchement en vue que ce dernier soit plus rapide et moins douloureux) ;

- Enrichi le lait maternel

- Aide à la récupération du périnée en post-accouchement ;

- Calme les diarrhées ;

- Légèrement diurétique (diminue œdème)

- Pré-conception :

- Tonique utérin ;

- Régulariser le cycle ;

- Augmente fertilité chez l’homme et la femme ;

Grossesse :

- Pourrait atténuer les nausées au début de la grossesse ;

- Prévient les fausses-couches et les hémorragies ;

- Diminue la constipation (légèrement laxatif) ;

- Accouchement plus rapide et moins douloureux ;

- Diminue le risque d’hémorragie post-accouchement ;

- Aide à l’expulsion du placenta ;

Post-accouchement :

- Enrichie le lait maternel grâce aux minéraux qu'elle contient ;

- Aide la maman à récupérer plus facilement.

L’ortie (Urtica dioica)

Une vrai ninja ! Elle travaille sur tout le corps et sans effets secondaires. Elle est utile pour toute la famille et j’aime la combiner avec d’autres au besoin.

Elle est nutritive riche en vitamines, chlorophylle et minéraux (magnésium, calcium, fer et potassium) et fibres et agit comme un légume vert.

- Sans être laxative, elle favorise le transit intestinal.

- Elle tonifie le système respiratoire (utile dans les cas d’asthme ou à l’automne/hivers en prévention de rhume et des allergies saisonnière au printemps);

- Elle est riche en fer et aide à la production de globules rouges;

- Soutien les reins et redonne de l’énergie. Utile pour soulager de la rétention d’eau avant les règles

C’est votre plante, si vous avez des syndromes prémenstruels et/ou à des règles qui vous jettent à terre ? Des règles abondantes et en post-accouchement, c’est l’ortie qui vous faut. En plus, c’est possible de la combiner avec d’autres plantes sans problème.

L’alchémille (Alchemilla vulgaris)

L’alchémille a la capacité de réparer les tissus du système reproducteur féminin. C’est une merveilleuse plante post-accouchement (ou après une fausse-couche) car c’est un tonique utérin et du plancher pelvien. Elle est tout à fait indiquée pour freiner les leucorrhées (pertes blanches).

Gingembre (Zingiber officinale)

La racine de gingembre est tellement utile lors de nausées. Le gingembre réchauffe de l’intérieur vers extérieur. Vous pourriez l’apprécier si vous avez toujours froid, le ventre ou les extrémités froides. Elle est un peu piquante et permets d’amener du mouvement dans le petit bassin, donc elle peut stimuler la libido (chez les femmes et les hommes).

En pratique, je suggère souvent le gingembre aux femmes ayant des douleurs, des maux de tête soulagés par l’apparition des règles. S’il y a des signes de stagnation utérine ou de congestion au niveau du foie (exemple bas ventre froid, tes règles tardent…). Elle réduit la douleur liée aux fibromes utérin et à l’ endométriose.

Elle peut être utile en période de conception. Si vous êtes enceinte et que vous n’avez pas d’historique de fausse couche ou de saignements au début de la grossesse, elle permet de réduire les nausées.

La sauge (Salvia officinalis)

Impossible d’écrire sur les plantes pour les femmes sans parler de la sauge. Grosso modo c’est une plante avec des nombreuses vertus et d’ordre général c’est une plante tonique et stimulante.

Elle est particulièrement efficace pour réguler le cycle et des menstruations difficiles (crampes, froideur au niveau du bas ventre, faiblesse durant les règles).

Très utile durant la période de la péri-ménopause, la sauge stimule la production d’œstrogène, aide à diminuer les bouffées de chaleurs et la sécheresse vaginale.

Pour les bouffées de chaleur nocturne, une infusion refroidit de sauge le soir pourrait être fort utile. En fait, la sauge freine la transpiration souvent présente avec les bouffés de chaleur. ATTENTION cette plante est contre-indiquée durant la grossesse.

Bonne découverte !


Sophie Roy

Naturopathe spécialisée en santé féminine

  • Facebook Social Icône
  • Icône social Instagram
  • Pinterest
Pour des outils et inspiration au quotidien  via Sophie_lanaturo sur Instagram