• Sophie, la naturo

Un peu déprimé


Avec le temps de plus en plus gris, le manque de lumière, changement d’heure, fatigue. Êtes-vous un peu déprimé cet automne. Chaque année, vous ne savez pas trop pourquoi, mais vous avez les blues…


Et si c’était la déprime saisonnière ?


Aussi appelé trouble affectif saisonnier c’est une dépression qui survient dû au manque de lumière naturelle et qui est présente de l’automne au printemps durant deux années consécutives.


Il est possible de ressentir les symptômes suivants :

- Grande fatigue

- Irritabilité

- Manque de concentration

- Baisse de libido

- Augmentation d’appétit et grand intérêt pour les aliments sucrés et de féculents

- Manque d’intérêt et désir de replis sur soi


Pour certains la dépression saisonnière pourrait être le point de bascule vers la dépression. N’hésitez pas à consulter votre médecin.

Pourquoi le manque de lumière naturelle a autant d’impacts sur notre corps ?

En fait, la baisse de la luminosité entraine une augmentation de la production de mélatonine (hormone du sommeil) et une baisse de la sérotonine (hormone du bonheur). Ces deux hormones contribues grandement à notre humeur.


C’est notre rythme circadien qui est touché. Plus spécifiquement, c’est qu’une fois que la lumière est captée par nos yeux, elle se transforme en signaux électriques et est acheminée vers notre cerveau. Les neurotransmetteurs captent ces signaux et la sérotonine est l’un d’eux. Cette dernière est responsable de l’activité de production de la mélatonine.

Conseils pratiques contre la déprime d’automne

- S’exposer le plus possible à la lumière naturelle chaque jour. S’initier à la pratique d’un sport d’hivers extérieur pour combiner les bienfaits de l'activité physique et les rayons du soleil.

- Manger sainement et éviter les sucres et les gras

- Se reposer (notre système ralenti c’est aussi pour nous inviter à faire le plein d’énergie)

- Valider s'il vous avez dans notre alimentation un apport accru en oméga 3 (poisson gras et graines de lin) et la vitamine D (poisson, chocolat noir, œuf) et vitamines du complexe B pour leur rôle au niveau de notre humeur. La dépression saisonnière peut aussi être aggravé par une carence en vitamine et minéraux, le stress et le manque d’activité physique.


Si vous avez besoin d’un suivi plus personnalisé et plus spécifique avec l’utilisation de plantes, suppléments et homéopathie, je vous invite à me contacter.


Prenez soin de vous,

Sophie Roy

Naturopathe

  • Facebook Social Icône
  • Icône social Instagram
  • Pinterest
Pour des outils et inspiration au quotidien  via Sophie_lanaturo sur Instagram